Itinèraire historique

Les religieuses Clarisses Capucines vivent la Règle de S. Claire (1193-1253) selon l’esprit et le projet de la réforme entreprise à Naples par la vénérable Lorenza Longo et approuvée par le Pape Paul III le 19 février 1535.

La renommée de sainteté de ce monastère s’est répandue rapidement, en produisant une importante floraison de monastères de Capucines.

C’est le Pape Urbain VIII qui a concédé en 1624 le bref de fondation pour le monastère de Capucines qui devait surgir à Turin. Le 24 octobre 1627 les quinze premières postulantes prenaient l’habit religieux dans la Cathédrale de Turin, et se dirigeaient ensuite au nouveau monastère situé hors des murs, à Borgo Po. La fondatrice était une fille du marquis de Ceva, Diana, demoiselle d’honneur de l’épouse du duc de Savoie Charles Emmanuel I.

francesco
S. François (détail) peinture de Cimabue
chiara
S. Claire (détail) peinture de Simone Martini

Les tribulations commencèrent bientôt avec différents exodes, tout d’abord à l’époque de l’occupation française en 1802, puis à cause des lois Siccardi en 1854: durant cette dernière période les moniales durent se réfugier à Carignano (Turin), et en 1869 elles retournèrent à Turin-Borgo Po dans leur première maison, où elles sont encore maintenant.

Le 31 mai 1938, neuf de ces Sœurs se sont transférées à Moriondo Moncalieri (Turin) dans la propriété donnée en héritage par le Docteur Felice Masino et sa sœur Camilla Masino Borot, pour commencer une nouvelle fondation. L’année suivante Sœur Consolata Betrone rejoignit le groupe originel, et par sa volonté le monastère fut dédié au Sacré-Cœur.